aefo

lundi 30 mars 2020

UN GRAND AMI DU VIN NOUS A QUITTE

Yves PAQUIER nous a quitté, emporté par ce virus innommable, il a eu comme il disait un "empêchement".
C'était une grande figure du vin, du journalisme, de l'œnotourisme. Il était à la fois dégustateur, animateur, créateur, administrateur, de nombreuses associations, concours de vins, manifestations culturelles autour du vin, véritable précurseur de ce qui allait devenir l'œnotourisme ( Route des cinq sens en Suisse), l'un des trois fondateurs de l'AEFO dont il a assuré le secrétariat général depuis la création il y a 10 ans.
Il avait été nommé pour toutes ses actions "Oenotouriste de l'année" en 2011.

A cette époque André Deyrieux écrivait :
« Citoyen suisse habitant dans les vignobles du canton de Vaud, à Saint-Prex, Yves Paquier est un dégustateur exceptionnel.
Il a gagné en 1994, le prestigieux chapeau noir qui récompense le dégustateur vainqueur du célèbre Concours des Millésimes du Jean-Louis, et les plus grands concours internationaux font appel à ses services.
Il est ainsi la cheville ouvrière, et le responsable technique, du Concours des Sept Ceps, qui met en compétition les vins de sept régions autour du Mont-Blanc – Bugey, Savoie, Jura, Valais, Vaud, Genève et Neuchâtel, Val d’Aoste.
Educateur spécialisé de formation, il dispense aujourd’hui des cours de dégustation sur le territoire helvétique (Ecole du Vin de Changins, Arvinis) ou en France.
Communiquant en vin et chroniqueur, il est membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vin (FIJEV) dont il est le Trésorier.
Il est un des rares Suisses à être Chevalier du Mérite Agricole.
En 2010, il initie et fonde l’AEFO – Association Européenne de
Formation à l’Oenotourisme, créée pour répondre aux besoins en formations et en prestations de conseil des organisations et des acteurs privés qui œuvrent ou veulent s'investir efficacement dans le domaine du tourisme du vin.
En 2010, il se passionne pour La Route des Vins du Mont-Blanc, réalisation "viti-culturelle" destinée à mettre en valeur les richesses et la cohérence historique, culturelle, patrimoniale des vignobles des Savoie, du Bugey, de Genève, du canton de Vaud, du Valais et de la Vallée d'Aoste.
Il s’investit dans ce projet, dont il devient – notamment pour la préparation du Festival de mai 2011 à Paris – l’ambassadeur actif et engagé en Suisse romande. »

Depuis cette date il avait encore développé ses actions créant il y deux ans le Prix Suisse de l'Oenotourisme.

Il restera dans nos pensées comme un ami irremplaçable à l'humour si fin. 
A sa famille tous les membres de l'AEFO adressent leurs plus sincères condoléances.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire